Séance du séminaire Ciné08-19 le 12 avril de 16h à 19h à la Maison de la Recherche de la Sorbonne nouvelle

 

La première salle de montage chez Pathé selon “Cinémagazine” (n°22, 2 juin 1922) – Copyright Cinémathèque française

“Réparer, couper, coller, visionner à l’époque du muet : le rôle de l’allongement du métrage dans la standardisation des pratiques de montage”

Par André Gaudreault (Professeur au Département d’histoire de l’art et des études cinématographiques de l’Université de Montréal) et Laurent Le Forestier (Professeur Section d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne).

Si les gestes du montage apparaissent dès les débuts du cinéma et se stabilisent assez vite, il en va différemment des outils qui les accompagnent et plus encore de l’organisation sociale qui les encadre. Cette communication souhaiterait donc présenter les modalités d’organisation des pratiques de montage, dans les ateliers des grandes sociétés de production et dans les laboratoires, en France et aux États-Unis, d’abord durant les premières années du cinéma, puis dans les années 1920, c’est-à-dire avant et après le moment de passage progressif au long métrage. On émettra en effet l’hypothèse que l’allongement du métrage a pu jouer un rôle déterminant dans l’institutionnalisation des pratiques de montage et de leur organisation sociale.

Université Sorbonne nouvelle – Paris 3
Maison de la recherche 
4 rue des Irlandais 75005 Paris
Salle du Conseil

Le séminaire est gratuit et ouvert à tous, dans la limite des places disponibles.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
caroleaurouet (3 avril 2019). Séance du séminaire Ciné08-19 le 12 avril de 16h à 19h à la Maison de la Recherche de la Sorbonne nouvelle. Histoire du cinéma en France de 1908 à 1919. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/msik


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.