Journées d’études #2 Reseed : « Créer et transmettre : la fabrique numérique du patrimoine » (17-18 oct. 2019)

Le projet ReSeed (Retro-conception SémantiquE d’objEts patrimoniaux Digitaux) organisait pour sa deuxième année consécutive deux journées d’études, le 17 et 18 octobre 2019 à l’Observatoire de Paris, autour des enjeux suivants : « Créer et transmettre : la fabrique du patrimoine ». Elles furent l’occasion de présenter le projet ANR Ciné 08-19, en particulier notre futur portail de ressources numériques, et d’enrichir notre réflexion à propos de l’élaboration de cet outil numérique.

Cette deuxième édition s’est intéressée à questionner les pratiques historiographiques et patrimoniales par la présentation d’un panorama de projets numériques menés à différentes échelles et par des acteurs variés (industriels, ingénieurs, chercheurs, chef de projet numérique, etc). Pour cette édition une attention particulière a été portée aux projets traitant :

  • Archives orales et numérique
  • Numérisation 3D et Réalité Virtuelle
  • Conservation digitale d’archives hétérogènes
  • Sauvegarde numérique des connaissances et artefacts

Ces interventions ont donné lieu à de riches échanges sur ces enjeux-là, notamment : comment conserver numériquement des données et des archives hétérogènes par leur nature, leurs contenus et leurs métadonnées ? Sous quelle(s) forme(s) ? Quels dispositifs de médiation mettre en place pour exploiter et valoriser ces données ?

En guise d’exemple, la présentation De l’inventaire à la Base de données européenne, Sigilla, six années d’expérience par Philippe Jacquet était particulièrement intéressante par rapport à nos préoccupations. Sigila est un projet de recherche sur les sceaux médiévaux qui réunit plusieurs partenaires académiques et institutionnels. Face à la diversité des sources (iconographie, héraldique, diplomatique), des lieux de dépôts et de conservation, et l’hétérogénéité des pratiques liées aux sceaux, tout l’enjeu de ce projet consistait en : la création d’une base de données qui réunisse toutes ces métadonnées et données hétérogènes ; la création d’un outil numérique de visualisation de ces données (notice des sceaux, recherche par l’image, etc.).

Le détail des interventions est à retrouver sur la page du projet ReSeed.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.