Beau succès de la journée d’étude sur les programmes à La Cinémathèque française

La journée d’étude “L’histoire du cinéma (1894-1930) vue par les programmes des salles de projection” organisée par Ciné08-19 et Le Conservatoire des techniques de La Cinémathèque française le 28 février 2020 a rencontré un franc succès auprès d’une salle pleine de quasiment 200 spectateurs.

Retour en images sur cette journée passionnante et roborative !

Ouverture par Laurent Véray et Laurent Mannoni, et rencontre avec Jean-Jacques Meusy, animée par Laurent Véray.

Laurent Véray, Jean-Jacques Meusy et Laurent Véray, Laurent Mannoni.

Communication de Laurent Mannoni : “”Petit voyage illustré dans les premiers programmes de cinéma”.

Laurent Mannoni.

Projections de la mise en abîme du cinéma dans le cinéma : Hommes sandwich (1910, Gaumont) + Erreur tragique de Louis Feuillade (1912, Gaumont, extrait) + Un idiot qui se croit Max Linder de Roméo Bosetti (1914, Pathé).

Photogrammes de haut en bas et de gauche à droite : Hommes sandwich, Un idiot qui se croit Max Linder, Erreur tragique, Un idiot qui se croit Max Linder.

Communication d’Emmanuelle Champomier : “Les programmes des salles de cinéma dans la presse” .

Emmanuelle Champomier.

Communication de Laurent Guido : “Le programme du premier cinéma : un modèle spectaculaire”.

Laurent Guido.

Communication d’Annie Fee : “Une invitation strictement privée à la naissance d’un art : une étude de l’évolution artistique du cinéma à travers les programmes des salles”.

Annie Fee.

Communication de Dimitri Vezyroglou : “Une oeuvre, cinq films : les séances du Napoléon d’Abel Gance à Paris d’avril 1927 à mars 1928”.

Dimitri Vezyroglou.

Communication de Carole Aurouet : “La “revue-programme” du Studio 28 : une archive de salle et un manifeste surréaliste pyrogène”.

Carole Aurouet.

Communication de Maurice Gianiti : “Les programmes du “Club de l’écran”, un cercle d’amateurs de cinéma en Belgique durant les années 1930″.

Maurice Gianiti

Des questions, des réponses, des discussions stimulantes !

Projection de “L’Etoile de mer” (1928, 15′, copie 35 millimètres), poème de Robert Desnos tel que l’a vu Man Ray, pour la première fois accompagné des chants et des musiques souhaités par le poète surréaliste, interprétés par Sonia Masson (voix) et Pierre Cholley (piano).

Sonia Masson et Pierre Cholley.

A bientôt pour la publication de cette belle journée d’étude !


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
caroleaurouet (1 mars 2020). Beau succès de la journée d’étude sur les programmes à La Cinémathèque française. Histoire du cinéma en France de 1908 à 1919. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://cine0819.hypotheses.org/2827


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.