Journées d’étude “Quels regards sur le cinéma des premiers temps”, 6-7 décembre 2021, Fondation Jérôme Seydoux Pathé

L’actualité culturelle et scientifique de cet automne, riche en expositions et conférences sur l’histoire du cinéma des premiers temps et la période d’institutionnalisation du cinéma (“Enfin le cinéma !” au Musée d’Orsay, “Ils y viennent tous … au cinéma ! Essor d’un spectacle populaire (1908-1919)” aux Archives départementales de Gironde) nous amène à vous parler de journées d’études organisées dans le cadre de l’exposition “Enfin le cinéma !” du Musée d’Orsay, en partenariat avec Stéphanie Salmon, directrice des collections historiques de la Fondation Jérôme Seydoux Pathé, et l’équipe de conservateur.rice.s de l’exposition (Marie Robert, Paul Perrin et Dominique Païni), le 6 et 7 décembre à la Fondation Jérôme Seydoux Pathé. 

“Quels regards sur le cinéma des premiers temps ?” à l’ambition de s’interroger collectivement sur la place qu’occupe aujourd’hui le cinéma des premiers temps dans notre imaginaire et esquisser un bilan historiographique de la discipline à travers quatre thématiques : Enseigner et exposer le cinéma des premiers temps ; Ce que les studies font au cinéma des premiers temps ; Sensation et mouvement, naissance du cinéma ; Le cinéma des premiers temps et les arts contemporains.

Un certain nombre d’intervenant.e.s présent.e.s à ces journées font d’ailleurs partie du projet Ciné 08-19 : Teresa Castro, Morgan Corriou, Christophe Gauthier et Laurent Guido.

Programme journées d’études


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
colinbaldet (7 décembre 2021). Journées d’étude “Quels regards sur le cinéma des premiers temps”, 6-7 décembre 2021, Fondation Jérôme Seydoux Pathé. Histoire du cinéma en France de 1908 à 1919. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/msl2


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.