Rencontres préliminaires 2017

Séance spéciale en partenariat avec l’ECPAD/Musée de la Marine – 6 mars 2017

Lieu: Palais du Trocadéro, Paris.

Projection de Les Marins de France (1914-1917) 

Accompagnement musical du Jazz Band de la Marine nationale

Les Marins de France, tourné par les services cinématographiques de l’armée et de la marine et présenté par la ligue maritime française, a été projeté au Trocadéro le 4 mars 1917 lors d’une matinée offerte au bénéfice des marins français et de leurs famille. Il présente les efforts des marines nationale et marchande pendant les trois premières années de guerre. Remarquable par la dextérité des opérateurs, le montage fluide et la richesse des teintures et virages de la copie d’exploitation en nitrate de cellulose, nous avons voulu lui rendre justice.

Grâce à la restauration du film par le CNC et au soutien de la mission du centenaire de la première guerre mondiale, de la marine nationale, du musée national de la marine et de la cité de l’architecture & du patrimoine, l’ECPAD est heureux de pouvoir projeter à nouveau, cent ans après, Les Marins de France (1914-1917), au palais du Trocadéro, comme en mars 1917.

Complément en ligne.

Séance 1 / Journée d’études « Le cinéma à Metz (1908-1919). Pour une histoire locale du cinéma mondial » – 28 avril 2017

Lieu: Archives départementales de la Moselle, Metz.

Programme: Journée d’études 28 avril 2017 METZ

Séance 2 / Atelier de recherche « Enjeux théoriques, pratiques et juridiques des plateformes numériques utilisant des documents d’archives », 1er juin 2017

Lieu: Maison de la recherche, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Paris.

Programme: programme_1er_juin_recto_verso_B-1

Séance 3 / L’équipe cinéma de Lille/CINEMATEK – 6 décembre 2017 

Présentation des activités de l’équipe cinéma de Lille/CINEMATEK autour des archives (Laurent Guido, Université de Lille 3).  Projection commentée de films comiques des premiers temps, par Arianna Turci (CINEMATEK, Bruxelles).

Lieu: Université de Lille 3, Lille.

Liste de films projetés:

  • JE VAIS ME FAIRE RASER, réa. Alfred Machin, DCP, FR intertitres, 1914, dur. 12′.

Fiction – « comédie des erreurs ». Synopsis : un jeune homme tombe amoureux de la fille du coiffeur. Le coiffeur découvre sa fille qui flirte, dans le salon de sa maison, avec le client et menace ce dernier avec un pistolet. Pour punir le jeune homme, le coiffeur, avec l’aide de son assistant, attache le client à une chaise avec une corde et lui rase la tête, la moustache et les sourcils. Une fois rentré à la maison, l’homme doit se justifier en présence de la mère. Il lui dit que son chapeau était trop petit et que, pour cette raison, il devait se raser. La mère le pardonne et l’embrasse.

  • MADAME BABYLAS AIME LES ANIMAUX, réa. Alfred Machin, DCP, FR intertitres, 1911, dur. 9’05’’.

Synopsis : Madame Babylas aime les animaux : dans son appartement il y a des oiseaux, un canard, un lapin et une poule. Un jour, pendant une promenade, Madame Babylas tombe amoureuse d’un porc et l’amène chez elle. Le mari, exaspéré, décide de se venger et acheté un léopard – rôle joué par Mimir, la panthère de Machin. Le léopard fait fuir le porc et Madame Babylas prend soin de ce dernier comme s’il était son petit enfant.

  • LITTLE MORITZ CHASSE LES GRANDS FAUVES, réa. Alfred Machin, DCP – pas d’intertitres- 1912, dur. 12’04’’ .

Synopsis : Monsieur Moritz, avec un ami explorateur et un indigène – visiblement un acteur blanc maquillé et habillé en indigène, chassent les animaux dans la foret. Deux de ces animaux sont des vrais – le lapin et le léopard – rôle joué par Mimir, la panthère de Machin – et d’autres – le rhinocéros et une fauve, sont visiblement des acteur déguisés en peluche. Apres la chasse les hommes rentrent à Paris avec un chameau, un singe, des oiseaux et un léopard – rôle joué par Mimir, la panthère de Machin. Tout le monde se félicite avec les explorateurs. Le léopard s’échappe de la cage et tout le monde fui.

  • MR BEULEMEESTER GARDE CIVIQUE, réa. Alfred Machin, DCP, FR Intertitres, 1913, dur. 16’02’’.

Synopsis : L’amour entre un jeune homme et la fille de Monsieur Beulemeester, de profession garde civique, est menacé par ce dernier qui déteste le prétendent. Un jour un petit songe vole les fausses dents de Monsieur Beulemeester pendant qu’il dort. La fille de Monsieur Beulemeester et son amoureux lui font croire qu’il a avalé les fausses dents et que seulement le jeune homme peut l’aider à travers une intervention chirurgicale. L’amant fait semblant de récupérer les fausses dentes de l’estomac de la garde civique. Monsieur Beulemeester pour remercier l’homme de son aide lui permet d’épouser sa fille.

A cette liste s’ajoute : LE  MOULIN MAUDIT (1909), Pathé, d’Alfred Machin