François et Marie Bénévol : un couple de forains et d’exploitants, à la ville comme aux champs.

Dans le cadre des manifestations en lien avec l’exposition “Ils y viennent tous… au cinéma !”, qui se tient actuellement aux Archives départementales de Gironde, s’est tenue samedi 4 décembre après-midi une conférence sur l’exploitation cinématographique en France dans les années 1910, et notamment le parcours d’un couple d’artistes forains et d’exploitants sédentaires occasionnels en la personne de François et Marie Bénévol.

Continuer la lecture

Nantes et cinémas (2) : suite et fin

Nous complétons notre premier billet de quelques compléments d’informations grâce au précieux travail de l’équipe Nantes Patrimonia qui alimente régulièrement sa plateforme de nouveaux billets, et nous à faire part de leurs derniers articles :

  • Un parcours intéractif et cartographique sur « Les cinémas nantais » de 1895 à aujourd’hui 

Continuer la lecture

Nantes et ses cinémas (1)

Coup de projecteur sur le patrimoine cinématographique nantais, rendu accessible depuis le 2 mai 2019 grâce au lancement de la plateforme numérique collaborative dédiée au patrimoine nantais : Nantes Patrimonia.

Cette dernière nous donne à voir à travers trois courts articles une histoire de l’exploitation cinématographique à Nantes, depuis la première projection Lumière le 28 janvier 1895 et l’ouverture de la première salle sédentaire, l’American Cosmograph, le 19 mars 1908 jusqu’à nos jours :

Bon populaire pour l’American Cosmograph (rue des Carmélites)

Cinéma Palace, ouvert en 1915 (rue Scribe)

Le Ciné-Théâtre Girondin : un cinéma de quartier des premiers temps

État des lieux

Partir en quête des premières salles de cinémas dans la Ville est un défi lancé au temps : faire l’histoire de lieux en prise avec des espaces urbains en constante évolution. Le risque est grand pour que bon nombre de ces espaces de projection ne soient plus que de lointains souvenirs n’ayant laissé que fort peu de traces dans la géographie urbaine contemporaine, d’autant plus quand notre intérêt porte sur des cinémas apparus dans les deux premières décennies du XXe siècle. Tel est le cas de Bordeaux où une cartographie des salles se dessine dès les années 1910 avec l’apparition de premiers quartiers de cinéma, disséminés dans le centre et en périphérie.

Continuer la lecture